A lire et regarder - Nos coups de coeur !

cmr44 Par Le 15/02/2021 à 17:23 0

Dans Livres et films

Lire regarder rencontrer 1

A lire

La rencontre c pepinLa rencontre de Charles Pépin. EDITIONS ALLARY, janvier 2021.

En 2001, un ami, François, au téléphone, me dit :" "Au cours de la soirée de la semaine dernière, je t'ai vu mais je ne t'ai pas rencontré."
Depuis 20 ans, je réfléchis au sens de cette phrase. L'ACE et le CMR m'ont permis de nourrir ma réflexion. Et, en janvier, dans un magasin, le titre d'un livre m'attire et m'appelle à l'acheter. A sa lecture, je suis convaincu de l'importance de l'imprévu et de la disponibilité dans ma vie.

Laurent CMR49

Generations laudato si Générations Laudato Si, Dominique LANG. EDITIONS BAYARD, juin 2020.

J'ai beaucoup aimé ce livre de Dominique Lang qui recense humblement des questions  que des chrétiens comme vous et moi, nous posons depuis 5 ans : Comment, à l'invitation du Pape François, habiter encore mieux, la Maison Commune ?... Il y décrit tout un tas d'exemples de mises en œuvre (au sein des communautés chrétiennes en particulier) de l'encyclique Laudato Si... Mais surtout, il y fait état d'un lent mais profond changement qui s'opère dans le quotidien de ceux qui ont été touchés par les points d'attention de François.

"Les années Laudato Si qui sont les nôtres sont donc aussi celles où des énergies et des imaginaires sont libérés... Reposer la nécessité de protéger la terre nourricière et ses écosystèmes doit devenir un défi positif et stimulant...[...]L'écologie intégrale implique de consacrer un peu de temps à retrouver l'harmonie sereine avec la création, à réfléchir sur notre style de vie et sur nos idéaux... Nous parlons d'une attitude du coeur qui vit tout avec une attention sereine (à l'autre)."  

Le mouvement est lancé... Chacun fait son pas... nos communautés paroissiales, nos diocèses se lancent aussi dans cette cohérence de vie... dans cette manière intégrale et fraternelle d'habiter la Terre.

Jean-Luc, CA National, CMR49

Croire dans le monde a venir Croire dans le monde à venir. Dominique Collin. EDITIONS JESUITES. 2020.

La lettre de Jacques, court texte du Nouveau Testament est centrée sur une vigoureuse mise en garde : une foi qui serait désactivée de toute mise en oeuvre en vue de sauver ce monde serait une foi morte. Le théologien Dominique Collin montre combien la foi, pour Jacques, est comme un levier "hors du monde" qui est capable d’ébranler la suffisance du monde. Telle est l’actualité étonnante de la lettre de Jacques : elle nous rappelle l’urgence de destiner la foi à ce monde afin d’y vivre comme dans un monde à venir. Un monde qui n’aurait de sens qu’à rendre l’être humain libre et sauvé de toute aliénation. Il dit que la foi "comme mode de vie n'a pas de sens en l'absence de portée existentielle et éthique", que "déclarer sa foi sans la vivre est bien plus commode, bien moins exigant que d'en vivre en l'incarnant par des actes".

Il développe, et c'est drôle, ce qu'il nomme une foi désoeuvrée, resituée dans la "pratique" et le sens du mot "croyant" dans la sphère chrétienne... c'est déroutant de lucidité !

Cela ne rejoint-il pas la préocupation forte du CMR que de s'engager en témoignant de sa foi incarnée, par des actes de vie, des engagements ? Personnellement j'ai trouvé dans ce livre de multiples raisons d'espérer en "ce monde à venir", déjà en marche, visible dans le sens que beaucoup mettent dans leur vie pour toute chose. Je m'y emploie... à la hauteur de mes limites. 

Florence, Permanente CMR44

Pedagogie du christPédagogie du Christ. Bernard SESBOUE. EDITIONS DU CERF, 2007.

Ce livre nous déroule la génèse de la foi des disciples en Jésus Christ. Il est une proposition de la foi en même temps qu'il nous ouvre un accès à celle-ci, illustré par l'itinéraire humain de Jésus, guide et entraineur de foi. En relisant leur vie avec Lui, les disciples ont pu le renconnaitre Fils de Dieu, dans son humanité. Ainsi, nous mesurons que pour que le "croire" soit possible, il faut avoir fait l'expérience de Dieu, et Jésus EST cette expérience. Bernard Sesboué présente cette expérience, celle des discipes, dans un parcours vivant du mystère du Christ, que l'on peut aussi nommer "pédagogie d'initiation".

Ce livre me fait penser à ce que m'avait dit une historienne il y a longtemps : "que s'était-il passé de si inouï pour que les apôtres, dépités le soir de la mort de Jésus, apeurés, isolés, encerclés par une foule accusatrice, passent de cet état, à celui "d'annonceurs de la Bonne Nouvelle, bras levés : Jésus Christ est ressuscité" ? Comment en sont-ils venus à reconnaitre Jésus, homme et Fils de Dieu ?.

Nous même ne sommes-nous pas invités de temps en temps à relire notre foi à la lumière des rencontres, des moments où Jésus nous montrait la voie, était présent dans nos gestes, nos besoins d'humanité, sans que nous ne sachions vraiment en définir le sens. Relire sa vie et relire sa foi... sans cesse questionnée. 

Florence, Permanente CMR44

Les tisserands abdennour bidar Les Tisserands. Abdennour BIDAR. EDITIONS LES LIENS QUI LIBERENT. 2018. 

« Je suis, tu es, nous sommes des tisserands ; c’est-à-dire, ceux qui œuvrent aujourd’hui à réparer telle ou telle pièce du grand tissu déchiré du monde humain  (fractures sociales, conflits religieux, guerres économiques, divorce entre l’homme  et la nature…) »

Abdenou Bidar, dans son livre « Les tisserands » a décidé de mettre à l’honneur et de relier tous ces « relieurs » qui réparent et construisent le monde de demain.

Il utilise l’image des tisserands qui décident de renouer tous les liens nourriciers de la vie humaine :

  • le lien à soi avec son « moi profond ». Seul un petit moi bien relié peut croitre en vitalité
  • Le lien de fraternité et de coopération avec les autres. Plus nous interagissons de façon symbiotique avec les autres, dans le partage et non plus dans la compétition, plus nous nous rendons compte que l’intérêt personnel et collectif vont de paire.
  • Le lien d’émerveillement et de méditation de la nature. La contemplation patiente de la nature nous fait observer le renouvellement et la métamorphose incessante de la vie. C’est une véritable école de dépassement de l’égoïsme.
  • Tout ce qui est mal connecté meurt plus vite. Tout ce qui n’est pas alimenté par des sources qui le régénèrent, dégénère.

Note personnelle :

 Nous avons trouvé dans la lecture de ce livre, une belle raison d’espérer. Chacun peut prendre conscience que tous les nouveaux petits liens qu’il noue, contribuent à réparer le monde, en grandissant soi même.

Monique et Guy, couple accompagnateur CMR49

A regarder

Bar de cana

Images Sketch002 jpg1

 

 

Découvrez un bar "spécial" dans le diocèse de Lille. Un lieu où il fait bon se retrouver, pour goûter de bonnes choses, des produits qui ont une histoire, partager nos histoires, et nous laisser surprendre et accueillir.

Laurent CMR49

GermaineImages"Parce qu'il est vital de se rassembler"

En Mayenne, une chorale intergénérationnelle, menée par Pierre Bouguier, donne de l'Espérance aux acteurs et aux spectateurs. Il suffit d'y croire. 4 minutes de moment magique à contempler.

site : pierrebouguier.com

Laurent CMR49

 

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam