Photo apf2021

Travailler au CMR, est-ce un "job" comme un autre ?

cmr44 Par Le 24/11/2021 à 13:44 0

Dans Articles, prises de paroles

Photos apf2021

 

Imprimable

Article paru dans la revue diocésaine Eglise en Loire Atlantique n°120 -  Décembre 2021

Nous sommes 4 femmes, APF salariées pour le CMR, Chrétiens dans le Monde Rural, mouvement d’Action Catholique et Association d’Education Populaire, basées entre les Pays de Loire et le siège social à Montgeron pour l’équipe nationale. Préparant un rassemblement régional « Festi’Rural » qui a eu lieu le 25 septembre dans le Maine-et Loire (250 personnes ce jour-là), nous avons échangé sur ce travail peu ordinaire… Être salarié dans un mouvement d’Action Catholique, est-ce un travail comme un autre ?

Au départ, le principe est le même : répondre à une offre d’emploi, préparer un curriculum vitae, une lettre de motivation et passer un entretien avec les responsables du mouvement recruteur. C’est répondre à Pôle emploi, et c’est peut-être aussi répondre à un appel ! Pour toutes les quatre, le constat était le même : nous étions en recherche d’un travail, ne connaissant pas l’Action Catholique ou très peu, avec un engagement ecclésial passé ou présent. Nous avions travaillé, beaucoup avant dans des domaines de la société civile et en étions « revenues ». Nous souhaitions un emploi qui « fasse sens », aussi spirituellement, et mené « avec cœur ».

L’emploi répondait à nos attentes. La fiche de poste rejoignait nos compétences et nos recherches. Le poste d’animatrice permanente avait du sens : porter des projets, coordonner des groupes de travail, être force de propositions, accompagner et soutenir les bénévoles, entendre les besoins des équipes, grâce à une vision globale du territoire.

Pour autant, devions-nous rejoindre les convictions du CMR ? devions-nous être en accord avec les fondamentaux, les références ? Et surtout, en quoi ces valeurs d’engagement, de militance citoyenne devaient-elles rejoindre nos convictions personnelles ? Nous y avons été confrontées rapidement, nous les avons creusées, travaillées et vues mises à l’œuvre lors du Festi’Rural de manière incarnée… Ce rassemblement chaleureux et construit nous a révélé la bienveillance qui existait entre tous, la valeur de l’effort collectif, l’absence de « hiérarchie » entre les salarié(e)s et les responsables, la collaboration dans le respect de chacun, l’accueil sans faille de tous, une culture du débat constructive et franche.

Festi’Rural a déployé tout cela en actes et en mots :

  • Agriculture et alimentation : « être éleveur aujourd’hui » - comment vivre dignement de son travail ? « En maraichage », comment travailler avec la nature et pas contre elle ?
  • L’écologie Intégrale : Découvrir des projets centrés sur ce thème en Eglise – Laudato si, discerner les enjeux pour chacun de nous et pour le CMR, comment être présent dans le rural et faire Eglise avec nos contemporains ?
  • Les familles : Comment le numérique peut -il enrichir nos relations humaines ? L’habitat participatif, habiter ensemble, de façon écologique et solidaire
  • Pratiques démocratiques : Découvrir un projet municipal démocratique en milieu rural avec la participation citoyenne – La Convention Citoyenne du climat.
  • Fragilités sociales et solidarités : comment accompagner positivement les personnes dans leurs démarches administratives et numériques – Comment vivre debout dans la dignité et le respect de l’être humain ?

Ce travail va au-delà d’un job ordinaire, il nourrit notre espérance en une société du vivre ensemble, où la dignité humaine est première. Il nous rejoint dans notre foi, questionnée bien souvent, bousculée et reboostée lorsqu’elle se frotte à cette humanité à la fois fragile et en même temps renouvelée dans l’agir des personnes rencontrées. Dieu est à l’œuvre dans chacun de nous, nous ne savons pas toujours le discerner, nous le pensons parfois absent et pourtant…

En Action Catholique Il est force de vie et discrétion assumée. Il s’incarne dans les gestes posés, dans les attitudes fraternelles. Il se devine dans les débats animés, dans les regards apaisés, dans des textes ‘inspirants’ et des bibles (parfois) fermées.


 

Et nous disons ...

Florence (Fédé44):

Je vois et j’écoute ce qui m’arrive aujourd’hui dans une contemplation active

Je juge et discerne avec d’autres, reformule, bouge mes lignes, sors de mon cadre rassurant

J’agis et savoure ce qui m’est devenu possible de faire, tête levée et cœur ouvert.Vja nov2021

 

 

 

Mireille (Fédé85):

Je vois et découvre « la famille CMR » bienveillante et ouverte à tous les possibles.

Je Juge et discerne à l’écoute attentive de l’Esprit Saint présent dans cette belle humanité d’hommes et de femmes fédérés

J’agis autant qu’il m’est possible pour satisfaire aux besoins de liens demandés si ardemment par les adhérents du mouvement en ces temps troublés par une minuscule bactérie qui embête le monde entier.

Laurence (Equipe Nationale):

Je vois le monde, avec bonheur, d’un regard renouvelé me permet

Je prends du recul sur la vie et ce qui je suis.

J’agis ainsi sereinement avec la volonté d’apporter « ma p’tite pierre » à la maison commune.

 

 

Vja nov2021

Virginie (Fédé49):

Je vois le monde qui dans un éternel mouvement n’a de cesse de nous questionner, nous invitant à nous positionner avec les autres, à discerner selon nos valeurs.

J’ai la joie d’agir au sein du CMR guidée et entourée par ses membres, d’avancer sur un chemin nouveau et de voir des hommes et des femmes dans l’action sous des formes diverses et créatives.

Ajouter un commentaire

Anti-spam