Confinement Semaine 4 : Quotidien d’une Animatrice Permanente Fédérale en télétravail.

Par Le 09/04/2020 à 17:34 comment 0

folder_open Dans Journal du Confinement du CMR44

Thumbnail 20200402 135331

Mais que peut bien faire une APF confinée, en télétravail ? Ni bureau, ni collègue, avec un simple ordinateur, un téléphone portable, quelques consignes de l’équipe fédérale, des pistes de travail, des idées en germe :

Avant tout libérer son imagination ! la clé à l’organisation d’un quotidien chamboulé, au service du mouvement qui voit ses activités et ses évènements mis en stand by, reportés, voire annulés….

 1 : Ranger ses dossiers sur la clé usb chargée des « dossiers en cours », du listing des membres, document INDISPENSABLE pour permettre de garder le lien. Disposer mentalement ou sur une table des éléments constitutifs au travail de coordination de l’APF est un travail long et nécessaire…. Ranger, classer, prioriser et… se projeter.

Comment ?: Le début de l’organisation, sans précipitation.

 2 : Prendre le temps…. De se donner des priorités. Etre en lien via des visioconférences, des appels téléphoniques ou par mail avec les membres du Conseil d’administration, l’équipe nationale, ma collègue Martine elle aussi confinée, des membres CMR44. Par nos vies chamboulées, la société au ralenti, au rythme d’un virus qui se dévoile chaque jour, des métiers en souffrance, des salariés malmenés par des entreprises peu bienveillantes…. L’agriculture en difficulté… Savoir qu’ailleurs le CMR continue de se questionner sur la situation permet de penser à l’avenir, riche du présent vécu par chacun de nous. 

Comment ? :Regarder et analyser ce confinement qui bouscule. Comment sortirons-nous de cette période inédite ? Consulter la presse et les médias, prendre la mesure de la situation et en connaitre les éléments forts, se méfier des fausses informations, diversifier les prises de paroles… travail de fourmi, creuser, chercher, interroger.

Fb img 1585828290494

3 : Alterner travail et sport…. Indispensable pour garder l’équilibre… quelques kilomètres parcourus sur un tapis de course salvateur. Au rythme des foulées, les idées s’éclaircissent ! Regarder dehors la nature qui s’ouvre au printemps, les odeurs qui s’imposent, fruitées, boisées, fleuries. Le printemps arrive dans une ambiance douce et calme, le silence permet une véritable observation… parfois même, elle devient méditation.

Comment ? : Savoir écouter ses besoins… et les satisfaire.

4 : Rester en lien avec les membres CMR44, par mail, téléphone, sans être trop intrusive. Imaginer des moyens de partager leur quotidien. Comment vont-ils ? Sont-ils en bonne santé ? Beaucoup me répondent mesurer leur chance de vivre dans le rural, avec un grand jardin, de l’espace, la possibilité de profiter de leurs plantations, de leur verger ou de leur potager. D’autres gardent leurs petits-enfants, et ainsi leur permettent de vivre au mieux ce confinement, d’autres encore vont donner des coups de mains aux associations dans le besoin… Certains sont un peu déprimés parce qu’ils sont inquiets, touchés par la souffrance ambiante, loin de leurs enfants.

Comment ? : Le confinement oblige à rester chez soi mais n’empêche pas la solidarité et l’entraide ! Il faut se serrer les coudes et se soutenir. Autant que possible.  

5 : Continuer à communiquer, alimenter le site, la page facebook, écrire des articles. Se projeter un peu sur la suite, l’après confinement, sans oublier de vivre l’instant tel qu’il est, présentement… pour ne rien perdre de cette période étrange, pour la relire après avec d’autres.

Comment ? : Trouver encore du plaisir à travailler, même ainsi. Espérer du mieux dans la vie de mes contemporains, eux-mêmes confinés. Et continuer, vivant un peu au jour le jour.

6. Continuer à perfectionner ses compétences en suivant des formations sur les moyens de communication, en ligne… J’aime apprendre. Le site est un outil fort, il faut pouvoir le rendre lisible et visible pour tous.

Comment ? : S’ouvrir à la nouveauté, rencontrer d’autres personnes hors cadre CMR, apprendre d’eux, échanger sur notre travail de « chargés de communication », qui pour moi est complémentaire de celui essentiel qui guide mon travail : Celui de permanente du CMR. Coordonner, animer, rencontrer, écouter, échanger, découvrir.

Mais que fait une APF confinée ? elle continue à penser au mouvement… et fait au mieux pour qu’il garde trace de ces semaines de repli.

Nous en reparlerons n’est-ce pas ?

Florence, votre permanente 44.

  20200330 122614

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
expand_less