Confinement Semaine 4 : Voyage autour de ma chambre

Voyage autour de ma chambre

    J’ai longtemps réfléchi à ce projet. Je voulais raconter mon confinement tel qu’il est vraiment. Premièrement je me suis demandé ce que je voulais faire ressortir dans mon projet. J’ai voulu représenter des escales du confinements. Je ne voulais pas faire une page par jour, car mes journées se ressemblent. Je voulais qu’une escale représente un instant, un détail de ma vie confinée.

    Selon moi, un carnet permet une durabilité et on peut le regarder les années suivantes. Alors j’ai utilisé du papier canson qui est de meilleure qualité que le papier. Ensuite j’ai pensé représenter autant l’environnement, les occupations, les sons..., présents autour de moi. J’ai donc séparé ces thèmes grâce à l’utilisation d’un moyen artistique : le carnet. Cette forme visuelle particulière, m’a permis d’insérer des dessins, photos, textes… cela montre la variété de mon confinement et le contexte.

 

Deuxièmement, j’ai voulu montrer dans mon projet ce que j’ai tendance à oublier dans ma vie quotidienne, ce que je n’entends plus, ce que je ne vois plus... Pour cela, j’ai représenté les bruits que je perçois aujourd’hui, durant les journées, ce que je vois quand je fais du sport extérieur. Mon carnet pourrait ressembler au carnet de bord des voyageurs maritimes. Dans leurs carnets ils décrivaient les reliefs, la faune, la flore… Ils mettaient en évidence des descriptions par exemple celles des indigènes durant le 15ème siècle. Comme eux, j’y ai inséré des croquis, des cartes.

    De plus, ce confinement m’a permis de redécouvrir des plaisirs quotidiens : vie de famille, promenades... J’ai voulu les mettre en forme dans mon carnet, grâce à des photos, des dessins, des mots et des textes. J’ai voulu mettre des textes car cela me permet d’expliquer et d’apporter un supplément aux images et dessins. Le texte représente un ressenti, les photos permettent de capturer un paysage ou de mettre en valeur une création, les croquis eux font le portrait de ma famille, et les onomatopées mettent en valeur les sons entendus. 

Lise, 16 ans - Fille de membres CMR44.

Carnet de confinement carnet de bord

Ajouter un commentaire