Th 2

Ma soeur est en EHPAD et cela se passe bien.

J'ai une soeur qui est en EHPAH, j'ai trouvé que pendant le confinement , la maison avait très bien géré. c'est vrai que ma soeur se déplace seule avec un déambulateur, rien à voir avec une fin de vie. 

 

Skype

Elle a toujours continuer à jouer aux cartes avec toujours les mêmes personnes, je pense qu'ils ont considéré que pour ce groupe là c'était très important et pas dangereux, elle prenait ses repas dans sa chambre. 

Vers la 5 ou 6 ème semaine l'EPAHD  a envoyé à toutes les familles une vidéo super bien faite où chaque résident était en gros plan et chantait bien sûr plus ou moins, beaucoup même plutôt moins que plus : "ça ira mieux demain". Je suis restée bouche bée,c'était  très beau.

Il y a maintenant 3 semaines que la famille, en l'occurence mes neveux pour l'instant, peuvent prendre rendez-vous pour une visite, bien sûr avec toutes les gestes barrières à respecter.

A mon humble avis, je ne vois pas ce qu'ils peuvent faire de plus. C'est sûr qu'un deuil pendant le confinement est catastrophique, j'en suis bien persuadée. Pendant ce confinement on a perdu une nièce de 57 ans malade 15 jours, nous l'avons trouvé très très pénible.

Henry Poisson, prêtre à Varades est dans notre équipe CMR et propose de recueillir le témoignage de la Directrice de l'EHPAH dont je parlais plus haut.

Jacqueline CADOREL, membre CMR44

Ajouter un commentaire