Nous sommes allé.es aux Journées "Aidant Aidé, quelle réciprocité ?"

cmr44 Par Le 18/10/2021 à 15:39 0

Dans Témoignages

 


Octobre 2021 1

Les ateliers

Temoins prison 2

Pierre-Marie et Christine, témoins - Le Monde Carcéral

"Quel parcours humain après toutes ces peripéties !" - "la force de leur amour, au sein d'une famille recomposée et soutenante, cela m'a touchée".

"Merci pour ce beau témoignage, bravo pour l'amour que vous porté. J'ai découvert qu'il fallait ne pas juger pour entrer en relatio, vraiment" - "Dans le rôle d'aidant, il nous faut accepter nos limites".

"J'ai entendu que pour se reconstruire, il fallait passer par la capacité à faire par soi même. Que l'aidant doit poser le cadre et donner les moyens à l'aidé d'être acteur de sa reconstruction".

"L'aidé n'est pas la propriété de l'aidant - Personne n'est 'irréparable'" - "Merci à Pierre Marie et Christine pour leur liberté de parole, pour nous dire qu'il fallait parfgois sortir de l'étiquette posée" - "J'ai reçu aujourd'hui, et je vais tâcher de donner à mon tour" - "Ecouter les aidés pour savoir ce dont ils.elles ont besoin."

 

Atelier le handicap nantes

Jeanine et Michel , témoins - Le Monde du Handicap

"Aider quelqu'un, ce n'est pas l'assister"  - " Apprendre la lenteur..."

"Lorsque l'on est parent d'une enfant en situaton de handicap, il faut sortir du déni, et reconnaitre la différence, sans pour autant l'accepter".

"Il y a de la solidarité dans la pauvreté (intellectuelle - handicap), mais aussi de la richesse, cela déplace, on apprend à changer de 'cadre'".

Ils ont témoigné de leur foi, présente et souvent questionnée" - Je me suis ouvert à des horizons que je n'avais pas envisagé avant" - "Il FAUT -se-PARLER" -  " la parole est libératrice"-"Il faut se faire aider pour être aidant".

"Non, tout le monde n'est pas 'démoli' par le handicap, on ne voit qu'avec le coeur".

"Il faut reconnaitre lorsque l'on se trompe" " Ne pas tout accepter du monde médical par exemple" - " On ne peut rien faire sans les autres" - "On ne sait pas toujours comment aborder la question du handicap".

 

Pm et c

Le Monde carcéral

Dés l'entrée en prison, il se demande comment il aurait pu s'en soritr

D'aidé il est passé à aidant pour ses collègues prisonniers, il a appris à un jeune de 18 ans à lire et écrire une lettre pour sa mère, pour lui, ce fut gratifiant

Pour certains jeunes ayant des délis mineurs, la prison n'est pas une solution

Pierre-Marie et Christine ont eu le soutien de leur famille pendant l'incarcération, ce fut une chance !

Ce n'est pas toujours le cas pour les personnes en longues peines, souvent les familles les 'renient'.

Ateliers expression nantes

Comment avez-vous vécu la période du covid ?

Du positif :

Plus de contacts avec les voisins qui travaillaient en télétravail, une chance de vivre à la campagne par rapport aux gens de la ville, obligés de se confiner. Et nous n'avons pas eu le Covid !

Au niveau municipal, une mobilisation a été menée pour aller voir les personnes isolées

Du négatif :

Coupure avec les enfants, ne pas pouvoir prendre les petits enfants dans les bras.  Nous ne pouvions plus aller dans la maison de retraite, il fallait parler à travers une vitre. Difficile d'accompagner, les amis, la famille lors des sépultures qui auraient eu besoin de soutien

Robert gouin 1

Robert GOUIN , témoin - le Monde Agricole.

"Le monde agricole est dans un drôle de système"

"La politique européenne n'est pas favorable aux petits exploitants"

" Quelles aides aident aux décisions ?"

Quel discours dans l'enseignement ?" - la formation dans les lycées agricoles est-elle suffisante ?

" Robert, lorsqu'il accueille des agriculteurs en difficulté respecte leur liberté"" Agir sans préjugés"

" Une bouée de sauvetage pour les gens en difficultés financières, familiales et morales"

"Ne pas décider à leur place mais les accompagner dans leur choix"

 

Michel baril

Michel BARIL , Témoin -  la Banque Alimentaire

"Etre témoin de ce que d'autres se mettent au service de leur prochain, quelle richesse !"

"Accueillir, c'est recevoir la personne telle qu'elle est" - "Surtout ne pas anticiper sur les besoins, les entendre d'abord"

"Pas facile de se débarasser du 'donnant, donnant'" - " Etre toujours sur un fil, c'est déstabilisant" - Savoir se détacher des objectifs"

" Savoir écouter et regardder la solidarité entre les personnes aidées" - "Il faut partager avec d'autres, ne pas rester seul.e, ce n'est pas une démarche individuelle" - " Difficile de durer dans le temps, parfois les gens viennent et ne restent pas assez de temps pour que l'on puisse vraiment les connaitre".

Accepter d'être dans le "gratuit", sans attendre de retour - "Aider, cela déplace !" "J'ai aimé les textes bibliques de références de Michel : Isaïe 43, Matthieur 25, les Béatitudes." "Michel est prêtre mais ne le dit pas lorsqu'il est à la Banque Alimentaire, et les personnes ne le savent pas toutes, cela m'a interpellé".


 

Témoignages - Mercis

Istockphoto 1202549173 612x612

J’ai apprécié les témoignages des aidants et leur souci de ne pas rester dans la toute-puissance d’aidant. Toutes les personnes ont insisté sur l’importance de se faire aider, de trouver des relais « se faire aider pour être aidant ». J’ai aussi apprécié la prise de parole de la Pastorale Santé sur l’Ecoute, la Présence, la Rencontre. J’aurais aimé qu’on parle des couples qui deviennent « aidants/aidés » avec la vieillesse ou la maladie… peut-être ce sera pour un autre projet !

Merci pour cette journée

Annette

Istockphoto 1202549173 612x612

Pour la richesse de ces journées et pour les liens qui peuvent se tisser. Pour les documents partagés qui nous sont une richesse pour continuer.

Je vous souhaite beaucoup de satisfaction dans l'exécution de votre mission.
Avec toute ma reconnaissance.
                

Jeannette

Istockphoto 1202549173 612x612

L'expérience des uns et des autres m'ont appuyée sur la manière de l'accompagnement.

L'importance de l'écoute, de la relation humble, d'échange d'aidants et d'aidés. Un éclairage sur les attitudes, les actes, la reconnaissance de la personne dans le respect et sa liberté.

L'importance d'être bien soi-même, d'avoir du recul, d'accueillir ses sentiments pour mieux les gérer, de vivre dans le respect de nos propres limites.

De garder confiance,

Marie-Thérèse

Ajouter un commentaire

Anti-spam