La famille au cœur de notre quotidien - L’agriculture et l’alimentation.

cmr44 Par Le 16/11/2020 à 18:28 0

Dans Vies d'équipes CMR

Groupe de paroles

A partir du document national La clameur du rural, élaboré par le CMR national suite aux universités d’été de 2019 et en préparation du congrès, nous réfléchissons sur 2 thématiques que nous n’avions pas travaillées :

La famille au cœur de notre quotidien

L’agriculture et l’alimentation, sources de santé

La famille au cœur de notre quotidien : la rivière du doute

Nous reprenons le jeu utilisé lors de la journée départementale en nous positionnant sur les questions suivantes :

1- La GPA devrait être légalisée et accordée à tous les couples sans condition

- des questions émergent autour de la notion de l’enfant « objet », celui que je veux     donc que je dois avoir, quels que soient les moyens utilisés

- marchandisation du corps de la femme

- débat sur le « sans condition »

2- Les grands-parents doivent participer de manière active à l’éducation de leurs petits enfants

Non unanime

Les grands parents ont près de leurs petits enfants un autre rôle qu’un rôle éducatif.

Le rôle éducatif est du ressors des parents

Ils ont un rôle de transmission de valeurs, de partage

3- Le pape François affirme que chaque famille est unique et qu’elle est à accueillir telle qu’elle est. Un couple de personnes homosexuelles devrait donc pouvoir célébrer son union au sein de l’Eglise.

Oui unanime.

Oui pour célébrer l’amour entre deux personnes de même sexe, ce qui n’implique pas le sacrement.

L’agriculture et l’alimentation, sources de santé

1- Nous dénonçons :

- l’accaparement des terres pour de projets non indispensables à la vie (routes, zones commerciales …)

- le non respect des saisons dans la production

- l’empreinte carbone liée au transport de denrées venant de loin

- les productions non adaptées au climat et qui nécessitent une grande quantité d’eau et d’énergie

- la publicité qui pousse à consommer sas discernement

- l’installation de restaurant type Fast Food qui encourage une alimentation industrielle et de mauvaise qualité sur le plan nutritif

- la création ou la reprise de grosses exploitations au détriment des petites exploitations de proximité à dimension humaine.

- la surproduction et la surconsommation de viande

2- Nous voulons :

- pouvoir habiter à proximité de notre lieu de travail

- découvrir rapidement une énergie propre

- une agriculture vivrière locale qui ne nécessite pas de grandes transformations de longs transports

- plus de facilités pour consommer local

- sensibiliser à l’impact carbone des productions

- sensibiliser les plus jeunes  (entourage, élèves …) à une alimentation saine et locale ; et montrer l’exemple.

- tendre à l’autosuffisance en développant le jardinage ; en faire la promotion au même titre qu’une activité sportive

- revenir à une certaine sobriété

Les amish ont une empreinte carbone proche de 0 ! Alors, refuser le progrès, non ! Mais être plus sobre, oui …

- soutenir l’agriculture paysanne et les producteurs locaux.

- inciter les acteurs de la vie locale (collectivités, associations …) à s’engager dans une démarche 0 déchet et d’achats locaux (composte et poulailler dans des écoles, vigilance sur les produits consommés lors des temps conviviaux des associations, produits locaux dans les cantines …)

- que la Terre permette à tous de se nourrir, de se soigner et de se maintenir en bonne santé.

3- Nous nous engageons à :

- respecter la Terre

- consommer au plus proche des lieux de production

- utiliser davantage les transports en commun et le vélo.

- entretenir des liens avec nos voisins proches (il faut presque faire un effort !). On n’a perdu l’habitude d’aller frapper à la porte des voisins et des copains sans prévenir, juste pour prendre un café. Du coup, des échanges de services se développent sur internet alors qu’on ne s’aide pas en direct !

- diminuer notre consommation, tendre à la sobriété

- privilégier le vrac et le réutilisable ; poursuivre nos efforts sur le 0 déchet

- participer aux évènements locaux qui sensibilisent aux démarches novatrices (0 déchet, environnement, fabrication de lessive à la cendre ou de produits de beauté et d’entretien, circuits courts …)

Vie du mouvement

Le CA

Lors de la prochaine AG, seulement 2 personnes de l’ancien CA poursuivront leur mandat, les autres arrivant au terme de leur mandat. Une personne de notre équipe a accepté de les rejoindre pour l’instant, jusqu’à la prochaine AG en 2021, avec beaucoup de questions et d’incertitudes sur l’avenir du CMR 44.

Si le CMR 44 ne correspond pas à un besoin, c’est peut-être que ça doit s’arrêter …

Rassembler tous les mouvements d’action catholique en un seul ?

Ou structurer le CMR à l’échelle de la région, ce qui permettrait de soutenir les départements plus fragiles ? Mais cette solution éloigne du terrain …

Une équipe de la zone Vignoble

Ajouter un commentaire

Anti-spam